Our blog

Quelles prestations peut on pratiquer sans le CAP esthétique?

  • prestations CAP ecole rose carmin

La question revient trop souvent pour la laisser sans réponse. On éclaircit la question dans cet article.

La loi du 5 juillet 1996 instaure une obligation de qualification professionnelle pour toute personne exerçant l’activité de soins esthétiques à la personne. Cela implique donc de posséder au minimum le CAP esthétique pour pratiquer l’ensemble des prestations présentes au référentiel : soins du visage, soins du corps, épilations à la cire et à la pince, manucurie et beauté des pieds, poses de vernis, maquillages du visage . D’autres diplômes ouvrent bien sur à la pratique de ces soins comme le Brevet Professionnel (BP), le Baccalauréat professionnel (Bac Pro), le Brevet de Maîtrise (BM) ou encore le Brevet de Technicien Professionnel (BTS).

Mais alors qu’on voit fleurir sur internet et en institut un nombre impressionnant de personnes proposant toutes sortes de prestations, on se demande souvent si le CAP esthétique est obligatoire ou non pour pratiquer certaines prestations bien spécifiques.

Rappelons déjà ce qu’il est possible de faire et ne pas faire AVEC un CAP esthétique.
Être diplômé en esthétique ne dispense pas de respecter la loi, il est donc interdit de pratiquer l’exercice illégal de la médecine, de la profession de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue, … Une esthéticienne doit s’abstenir de pratiquer l’épilation au laser, le massage thérapeutique, ou encore une pédicurie. Elle pratique uniquement des soins de beautés et de bien-être dans le but d’embellir et d’apporter de la détente aux clients.

Certaines prestations sont quant à elles autorisées aux personnes non diplômées, c’est le cas de :

• la prothésie ongulaire : Depuis 2016, un indépendant qui entreprend dans les ongles n’a plus l’obligation d’avoir un CAP esthétique. Toutefois, son activité est strictement limitée à la pose de vernis (classique ou semi permanent), à la pose d’extensions (capsules ou chablons), au façonnage en gel ou en résine et à l’application de Nail art et décorations. En revanche, la manucure ou la beauté des pieds lui sont strictement interdites.

• Les extensions de cils : De la même manière que la pose d’extensions de cheveux n’est pas réservée aux coiffeurs, l’extension de cils n’est pas le monopole des esthéticiennes diplômées d’état. Un faux cil n’est pas un produit cosmétique mais une « prothèse » synthétique et externe, même s’il faut utiliser une colle pour le poser.

• Le maquillage permanent et le microblading : Tout comme le tatouage, la pigmentation esthétique, qu’elle soit manuelle ou réalisée avec un appareil, n’est pas réservée aux esthéticiennes diplômées d’état. La seule obligation qui incombe pour exercer est d’assister à la formation obligatoire «hygiène et salubrité ».
• Le blanchiment dentaire : Seule la vente de produits de blanchiment dentaire (conformes à la réglementation CE) n’est pas réservée aux médecins – sachant que rien n’empêche le client de « consommer » sur place ces produits. Dans ce cas, il doit lui-même les placer en bouche.
• Le bronzage UV : Les centres de bronzage par solarium possèdent leur propre code d’activité, différent des instituts de beauté (9604Z). Nul besoin d’avoir un CAP esthétique pour gérer un centre de bronzage.

Pour en savoir plus sur les formations diplômantes en esthétique, rendez-vous sur notre site Rosecarmin.fr

Clémence Aubat

FAQ

Posez-nous votre question ! nous y répondrons dans les plus brefs délais.

Envoyer
×
Télécharger la documentation

Dès validation et remise à l'expédition de la documentation par nos services, vous recevrez un couriel de confirmation.

Type d'envoi :
Envoyer
×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies afin de réaliser des statistiques de visites.