Bandeau école Ros Carmin

Our blog

Notre-Dame de Paris : un chef d’œuvre d’esthétique parti en fumée

  • Notre-Dame-1699
  • Notre-Dame-RosaceNord-by-Julie Anne Workman
  • Notre-Dame-RosaceSud-by-Albertus Teolog

Le drame qui est survenu ce lundi 15 avril, suite à l’incendie dévastateur de Notre-Dame de Paris, a profondément choqué le monde entier, et notamment nos élèves en Esthétique de Rose Carmin. Ces dernières sont en effet particulièrement sensibles à l’art et à la beauté, qui font partie intégrante de leur futur métier.

L'incendie du lundi 15 avril

Lundi 15 avril, à 18h50, la stupéfaction est grande : un incendie s’est déclaré dans les combles de Notre-Dame de Paris. La fameuse « Forêt », la charpente de la cathédrale, surnommée ainsi en raison du nombre impressionnant de poutres qui la constituent (1300 chênes !) est dévorée par les flammes.
Au fil des minutes qui passent, les craintes ne font que croître : alors que la fameuse flèche s’est effondrée sur elle-même, le feu semble incontrôlable.

Les vitraux et les rosaces de Notre-Dame

Les trésors que renferment Notre-Dame sont au cœur des préoccupations, et notamment les fameuses rosaces et les vitraux de la sacristie, qui l’habillent avec élégance, tel un maquillage discret. Mesurant jusqu’à 13 mètres de diamètre, et datant des XIIème et XIIIème siècles, ces prouesses artistiques, jalousement conservées et maintes fois rénovées, étaient la cible de toutes les questions : le verre allait-il résister à la chaleur ? Le plomb, liant les précieux morceaux de verre entre eux, allait-il tenir ?

Effectivement, la fabrication d’un vitrail est un véritable travail d’orfèvre, ce qui le rend très fragile : une maquette est tout d’abord réalisée à l’échelle 1/10, puis un dessin en taille réelle. En fonction de cela, les verres sont ensuite découpés, puis peints selon les couleurs choisies lors de l’étape précédente. Le sertissage, appelé aussi « mise en plomb » ou « montage », commence alors : il s’agit d’assembler les morceaux de verres entre eux grâce à de fines baguettes en plomb. Ce métal est dense, mou et déformable, et fond à 327°C : c’est cette caractéristique qui a attisé les craintes des experts.

Fort heureusement, ces joyaux ont résisté à la chaleur de l’incendie, et une fois rénovée, Notre-Dame de Paris pourra retrouver ces superbes parures.

Télécharger la documentation

Dès validation et remise à l'expédition de la documentation par nos services, vous recevrez un couriel de confirmation.

Type d'envoi :
Envoyer
×
Être rappelé
Questions